banniere.jpg

Historique de Kerizinen

 

Parmi ceux qui résolument ont marché vers Dieu, Jeanne-Louise Ramonet : Elle naît le 7 octobre 1910 à Kerizinen, un hameau situé sur la commune de Plounévez-Lochrist, entre Brest et Morlaix ; ses parents sont des cultivateurs modestes, comme il s'en rencontre beaucoup à l'époque. Elle est la quatrième de neuf enfants. La terre où elle est née est profondément chrétienne. C'est à Lochrist même (distant d'environ 7 km) qu'avait été élevé en l'an 400 un monastère en l'honneur de la Sainte Croix. La chapelle bâtie en cet endroit devint par la suite un grand lieu de pèlerinage dédié au Christ sous le vocable : « Aotrou Christ an Izelvet ». Kerizinen est également situé à une quinzaine de kilomètres du Sanctuaire de Notre Dame du Folgoët, lieu bien connu dans le Léon finistérien pour les prières du mois de Mai, et pour le grand pardon du 8 septembre. A environ 4 kilomètres de Kerizinen se trouve aussi la paroisse de Lanhouarneau, qui accomplit solennellement chaque année, en la fête de Saint Hervé, le vœu émis durant la seconde guerre mondiale : marquer cette fête en jour de prière si tous les soldats et prisonniers de la paroisse reviennent vivants de la guerre. Le vœu est exaucé, et la paroisse se souvient, en redisant chaque année à son Dieu une parole de confiance et de joie. C'est dans ce Léon très religieux à l'époque, que Jeanne-Louise vit jusqu'à sa mort. Durant sa jeunesse, elle souffre d'une santé déficiente. En 1936, emmenée à Lourdes, elle en revient en meilleure santé, ce qui lui permet d'assumer son travail à la ferme, qu'elle a reprise au décès de ses parents. Elle y travaille jusqu'à sa retraite en 1970.

De 1938 à 1965, Jeanne-Louise, dans un champ proche de sa maison, affirme avoir eu des apparitions de Jésus et de Marie, souvent accompagnées de messages qu'elle a consignés dans des cahiers d'écolier. Dès 1947, elle récité quotidiennement le Rosaire avec les gens d’alentour. Au fil des années, il s'ensuit un grand courant de prière et de conversion qui dure jusqu'à ce jour

Jeanne-Louise a toujours vécu à Kerizinen, fidèle à la foi de son baptême. Tous reconnaissent qu'elle a persévéré jusqu'à sa mort dans une vie humble et pauvre. Elle s'est éteinte paisiblement, munie des sacrements de l’Église, le dimanche 19 février 1995, à l'âge de 84 ans. Elle repose au cimetière de Plounévez-Lochrist. Voir historique Kerizinen.

Depuis 2000 ans, chez une multitude de croyants de toutes conditions, une étonnante diversité de chemins de vie a reflété, dans notre histoire, la sainteté de Jésus, le Fils du Père, en qui nous sommes créés... saints officiels canonisés par l’Église, et saints de la Toussaint, foule immense des amis de Jésus.

Jeanne-Louise Ramonet

Les écrits de Jeanne-Louise insistent sur la compassion de Marie et son union avec le Christ, ils appellent à prier et à se tourner vers leurs deux Cœurs unis dans l'Esprit Saint. Ils soulignent également les conséquences graves de l'oubli de Dieu, et encouragent à la conversion car Jésus est "le Chemin, la Vérité, la Vie". Ces écrits sont aussi une invitation aux sacrements de la Réconciliation et de l'Eucharistie, à la prière – en particulier le Rosaire et à l'exigence de l'amour du prochain.

Petit Oratoire, 1956

Le 13 juillet 1952, des pèlerins ont vu couler de l'eau en contrebas du champ des apparitions. Depuis, cette eau n'a jamais tari et, d'après beaucoup de témoignages, de nombreuses grâces ont été obtenues par l'intermédiaire de cette eau.

La source, aménagement actuel

Le 13 juillet 1952, des pèlerins ont vu couler de l'eau en contrebas du champ des apparitions. Depuis, cette eau n'a jamais tari et, d'après beaucoup de témoignages, de nombreuses grâces ont été obtenues par l'intermédiaire de cette eau.

En 1949, sur le lieu même des apparitions, une petite guérite en verre a été offerte pour abriter une statuette de la Vierge. En 1956, un petit oratoire a été construit pour abriter les pèlerins. Ceux-ci ne cessant d'affluer, un grand oratoire englobant le premier a été bâti en 1976. Il existe aussi depuis 1992 un accueil de jour, l'Accueil Saint Joseph. Toutes ces constructions ont été faites grâce aux dons des pèlerins.

Petite guérite 1949
Grand oratoire construit en 1976
petit oratoire,  aménagement actuel

Depuis presque 70 ans, le Rosaire est prié chaque jour à Kerizinen. Nombreux sont ceux qui viennent ainsi confier au Seigneur, par Marie, leurs soucis, leurs inquiétudes, parfois le sentiment de leur néant ou de leurs impasses, porter aussi devant Dieu la vie du monde et les préoccupations de l’Église. Mystère étonnant de cette prière humble, en ce lieu à l'écart des bourgs et des villes, où l'on peut se recueillir dans le calme et le silence… "Et voici que Yahvé passa, et Yahvé n'était pas dans le tremblement de terre, ni dans le feu, mais dans le bruit d'une brise légère" (I Rois (I Rois 19, 12).

Si Kerizinen a ainsi grandi, petit grain de sénevé, à partir de la Foi en Jésus et Marie chez une humble paysanne discrète, quand nous venons nous-mêmes en ce lieu, poussés parfois par la curiosité, guidés aussi par une quête de Dieu, peut-être y serons-nous surpris par la puissance d'une atmosphère, la densité d'une présence, le miracle sans doute d'un Dieu qui se communique.

"Soyez des chrétiens vrais, des chrétiens qui existent, qui n'ont pas peur de marcher, de rencontrer, de se dépasser pour les autres. Soyez la vérité révélée de ceux qui la cherchent, car votre siècle exige le vrai". (Cahiers de Jeanne-Louise, 25 février 1964)

© 2021 Association Les Amis de Kerizinen, lieu dit Kerizinen, 29430 Plounevez-Lochrist

tous droits réservés: photos, vidéos, témoignages audios, textes et archives.

SITE OFFICIEL DE NOTRE-DAME DU TRÈS SAINT ROSAIRE

KERIZINEN